Dans les coulisses

La photographie de mariage est une discipline humainement complexe et délicate, avec une contradiction plus ou moins assumée entre le caractère personnel et intime d’un mariage et un certain voyeurisme/exhibitionnisme de la photographie.

Pour gérer cette contradiction, j’inclus dans mon forfait mariage une séance photo « d’engagement », avant mariage, dont on définira ensemble l’environnement, le cadre, le style, de classique à délirant, de doux à furieux. C’est l’opportunité de ne pas se découvrir mutuellement le jour J, de se connaître, d’avoir déjà vécu un premier moment sympathique ensemble.

 Les « mises en scène »

 

Il s’agit pour le photographe et pour les mariés et les invités se se livrer un petit jeu de « scénettes », sans se « prendre la tête » (on ne concourt pas pour un Oscar), pour donner par exemple un peu plus de vie et d’originalité aux « photos de groupe ». Les mariés auront un petit avantage, ils auront eu un premier « entrainement » lors de la séance d’engagement.

Les « moments »

 

L’une des ambitions d’un photographe de mariage est  de savoir saisir les regards, les émotions, les attitudes, les situations, « au bon moment »:  « on la refait » n’est pas au programme.
On est ici très proche de la photo de rue, de l’instantané volé en une fraction de seconde où l’on cherche à immortaliser un instant fugace.
Je livre souvent ce type de photo en noir et blanc, parce que le plus souvent, elles parlent d’elles-même, les couleurs n’amenant rien de particulier, en risquant au contraire de détourner l’attention de « ce qui se passe » dans ces photos.

Les « photos-souvenirs »

 

Je fais partie des photographes qui non seulement acceptent sans rechigner, mais revendiquent de se plier à l’exercice des séries de photos de groupe, d’amis, témoins, avec les mariés.

Ce n’est pas nécessairement « passionnant » d’un point de vue purement photographique, mais ce sont vos souvenirs, vos moments, vos proches, qui font aussi partie de votre mariage.
Un reportage photo de mariage n’est pas seulement un moment de recherche artistique et émotionnelle  ou de mises en scène mais aussi un « service de mémoire ».

Le photographe

 

Et oui! le photographe lui-même fait partie de l’équation d’un reportage de mariage, et je ne parle pas de « technique ».
Ces moments intenses de joie, émotion, larmes vite cachées et séchées,  parfois de tensions familiales perceptibles, sont aussi des instants particuliers pour le photographe lui-même qui font écho à son propre parcours, à sa propre vie.

Il existe une relation, difficile à décrire mais qui me semble bel et bien exister, entre le « style » de chaque photographe de mariage et son parcours personnel.

Je ne crois pas que l’on puisse être un bon photographe de mariage si l’on n’a pas une réelle empathie envers les autres et une émotion sincère devant l’union de deux personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × cinq =